mardi 23 août 2016

Téma la bibliothèque ... dans le manga Negima ! - Ken Akamatsu (2003)

Lorsque vous êtes un minimum concerné par les métiers du livre, vous prêtez forcément beaucoup plus d'importance à la manière dont sont décrites les bibliothèques et autres CDI dans les œuvres de fiction. Parfois, on ressort bien songeur de notre lecture ; parfois on rigole bien ! Dans tous les cas, c'est intéressant.

Aujourd'hui, prenons l'exemple du manga shônen Negima ! Le maître magicien crée par Ken Akamatsu, également auteur de la célèbre série Love Hina. Une grande partie du tome 2 se déroule dans une bibliothèque assez particulière _mais ne le sont-elles pas toutes un peu ?  


Contexte : Negima ! Le maître magicien - Ken Akamatsu 

Du haut de ses dix ans, Negi Springfield a déjà son diplôme de magicien en poche. Il ne lui reste plus qu'à effectuer une année de stage pour le valider. Où va-t-on l'envoyer, et pour quelle mission ? La réponse ne tarde pas à se faire connaître : Negi est affecté en tant que professeur d'anglais dans une école japonaise pour quelques mois. Comment va-t-il s'en sortir face à une classe de filles qui pourraient être ses grandes sœurs ? Réussira-t-il à cacher ses talents de magicien à ses élèves ? A-t-il les épaules assez larges pour assurer son poste ? Vis ta vie de prof sans formation... Ca ne vous rappelle rien ?      



A situation improbable, aventures extraordinaires ! Les filles de la classe de 2-A s'interrogent d'abord sur la présence de ce gamin assis au bureau, mais en font rapidement leur mascotte... ce qui donne une relation élève - enseignant qu'on ne souhaiterait à aucun collègue ! Negi se lie rapidement avec Asuna, une délurée de treize ans quelque peu agressive et amoureuse de M. Takahata, un autre prof du collège méchamment sensible aux énormes poitrines de ses élèves. Le magicien stagiaire ne peut lui cacher ses pouvoirs très longtemps, mais sa nouvelle copine - élève (avec qui il dort régulièrement, tout va bien) lui promet de tenir sa langue. Oh, pas d'inquiétude à avoir pour le petit Harry Potter version manga ! Après quelques heures de cours, une nuit passée auprès du groupe des "Baka Rangers" de la 2-A, une séance de bains collectifs où il se fera savonner dans tous les coins par ses cinquièmes, et une partie de balle au prisonnier contre des lycéennes en mini-jupe bien équipées du soutif... il ne peut que bien s'intégrer !


La bibliothèque de tous les dangers 

Vous l'aurez compris, ce shônen un chouïa malsain a d'abord pour objectif d'amuser son lectorat en usant des gags où des filles de treize ans se retrouvent à poil, pour la plus grande gêne de leur prof pré-pubère qui ne s'attendait pas à cette éducation sexuelle accélérée. Chacun son humour ; nombreux sont ceux qui riront aux éclats, mais pour ma part tous ces dessins de gamines dénudées me mettent un peu mal à l'aise. Peut-être parce que je travaille avec des collégiens ? Ou parce que les années m'ont rendue prude et rabat-joie... Peu importe, Negima 1 et 2 mérite qu'on s'y intéresse pour deux raisons : d'une part, il parle d'un enseignant débutant qui s'interroge sur les finalités de son métier et sur les moyens de remplir correctement sa fonction en tenant compte de sa personnalité, de ses points forts et de ses faiblesses. D'autre part, il y est question d'une bibliothèque ! Ouais, faudrait pas oublier pourquoi on est là !

La 2-A est une classe de brêles et de feignasses ; or les examens approchent, et les filles sont bien parties pour être les dernières au classement si elles ne se mettent pas au boulot très prochainement. Alors elles décident de jouer le tout pour le tout : partir en expédition sur l'île bibliothèque (ouais, carrément !) pour récupérer LE livre qui rend intelligent !

Ca a de la gueule !

Dans Negima !, l'accès à la culture n'est pas sans danger ! C'est peut-être pour cette raison que tout le monde est aussi con. Construite au milieu de XIX° siècle, "en même temps que l'école", nous explique une gamine un peu perchée, cette bibliothèque est juste "la plus grande bibliothèque du Monde". Elle est visiblement interdite aux humains de manière générale, hormis les universitaires (mais sont-ils vraiment des humains, ceux-là ?), et s'inscrit plus dans une fonction de conservation d'oeuvres rares venues d'un peu partout. Pour Ken Akamatsu, une bibliothèque tient plus du "temple du livre" que du "learning center". Voilà pourquoi nos "Baka Rangers" attendent la tombée de la nuit et prennent le risque de se mouiller les pieds pour atteindre l'entrée secrète qui les amènera aux nombreuses salles de lecture en sous-sol ! "Ouah, qu'est-ce qu'il y a comme livres ici, c'est génial !", diront alors Negi et les filles, subjugués. Oui bon, la plus grande bibliothèque du monde reste une bibliothèque, hein !

Lorsque les flèches jaillissent des rayons, les petits intrépides comprennent que la rigolade est finie : là bas, le libre accès n'existe pas ! Qui touche un livre se fait planter aussitôt ; une bonne arbalète vaut tous les portiques du monde. Munie d'un plan, Yue décrète que leur Graal, ce fameux livre "qui rend intelligent" se trouve au onzième sous-sol...

 Evidemment, personne n'a pensé à noter la cote ! 
Comment peut-on conserver des livres dans une atmosphère aussi humide !
Perso j'en ai vu moisir pour moins que ça ! 

Après l'effort... 

Cette dernière étape deviendra le théâtre d'une course poursuite à travers les rayons et d'une épreuve d'escalade des étagères à la force des bras. Après quoi Negi et ses copines élèves trouveront enfin THE bouquin bien caché dans une salle secrète _et protégé par un golem !



Le gardien de pierre ne leur laissera récupérer le livre qu'à une seule condition : que les filles écoutent bien ses questions d'anglais et y répondent en utilisant un immense plateau de Twister (?). La petite interro va donc devenir une vaste partie de "pied gauche / main droite" qui nous permettra d'apercevoir le cul d'à peu près tous les personnages féminins sans avoir rien demandé.



Comme elles sont mauvaises, les "Baka Rangers" se vautrent sur l'une des questions et n'obtiennent pas le livre ; par contre, elles découvrent avec joie une facette méconnue de ce lieu magique : "la bibliothèque étincelante". Disons pour simplifier qu'il s'agit d'une piscine naturelle chauffée où on peut lire des bouquins sur des transats. Les filles elles-même s'étonnent qu'il y ait de la bouffe et des toilettes ; et comme elles ne se sont pas lavées depuis deux jours _descendre onze sous-sols demande du temps_, elles sont bien contentes de pouvoir prendre un bain.

"Je suis à la bibliothèque, je te rappelle plus tard"

Pas de souci, hein, les filles arriveront sortir indemnes de l'île bibliothèque, réussiront leurs exams et le manga pourra suivre son cours ! Mais il est intéressant de constater que, sur les deux premiers tomes, la partie la plus "sportive" et la moins débile reste cette expédition au pays des livres. En conclusion : tous à la biblio !

Edition utilisée ici : 
KEN AKAMATSU - Negima ! Le maître magicien. Volume double #1. Pika Editions, 2013. ISBN 978-2811612702 


Aucun commentaire: