mercredi 3 février 2010

Paranoïd Park - Blake Nelson (2006)




On m’a toujours assuré qu’il était bon de dire tout ce qu’on a sur le cœur, quand le fumier s’entasse dessus; ou à défaut, de l’écrire. Je doute que ça marche à tous les coups; mais pour le jeune héros de Paranoïd Park, le salut ne peut venir que de là.

L’important, c’est de savoir par où commencer : je n’ai qu’à commencer par le début, tranquillement, y aller à petits pas; pour le lycéen de Blake Nelson, un skateur talentueux mais dans l’ombre des meilleurs, tout est parti d’une conversation avec Jared, un prodige allumé mais cool de la planche à roulettes : s’ils allaient faire un tour à Paranoïd Park pour meubler une soirée de cette fin d’été?

Paranoïd Park, est un skatepark populaire et entièrement libre d’accès _sauf pour les bourges. L’atmosphère y est lourde de rois de la glisse et de squatteurs, alors mieux vaut ne pas se louper. Mais l’impression d’être chez les grands l’emporte, la soirée se passe bien pour les deux lycéens décident de remettre ça quelques semaines plus tard.

Sauf que, bien sûr, il fallait qu’une fille vienne se caler au milieu d’une amitié sans stress! Jared pose un lapin à son disciple le soir destiné à leur sortie à Paranoïd, pour aller passer la nuit avec une étudiante zarbi qui lui a fait tourner la tête. L’autre tire un peu la tronche : que faire, maintenant? Pas question d’aller seul à Paranoïd!

Quoique…pourquoi pas? Du moins, pourquoi ne pas y aller quelques minutes, histoire de sentir l’ambiance et de tromper l'ennui ?

Cette décision prise au hasard va changer sa vie.

Paranoïd Park, Blake Nelson - Hachette Littératures - 2006
Traduction Daniel Bismuth

Illustration JEFF - (Livre de poche)

Adapté au cinéma par Gus Van Sant Paranoïd Park 2007

Merci les filles pour ce beau livre :-)

3 commentaires:

Audrey a dit…

Tiens ça me donne envie de le lire!!

pulcocitron a dit…

merci pour ton com! le livre est très court je te le prêterai si tu veux (quand tu auras plus de temps)

Marion a dit…

Oui, j'avoue que ça donne envie, mais ça m'étonne pas :) Contente que ça t'ait plu, mais bon, on prenait pas trop de risques en même temps^^