lundi 27 juillet 2009

Contes et récits - Oscar Wilde -


Cette édition regroupe trois recueils parus séparément, à la base :
  • le Prince Heureux
  • une Maison de Grenades
  • le Crime de Lord Arthur Savile
LE PRINCE HEUREUX ET AUTRES CONTES (1888)

Les cinq contes du Prince Heureux nous accrochent immanquablement par leur fantaisie, la légèreté des animaux parlant rendant la gravité, voire la cruauté des situations plus tranchantes encore. Si vous aimez les oiseaux prêts à se sacrifier pour une statue déprimée ou un étudiant aux lourds soupirs, un meunier aveuglé par son coeur trop grand, des feux d'artifice vivants et querelleurs, un géant repenti, vous ne ferez qu'une bouchée des cent premières pages du livre.

UNE MAISON DE GRENADES (1891)

Bienvenue dans un monde de malaise! Un berger devenu roi, esthète et fasciné par un luxe qu'il découvre, rencontre dans un mauvais rêve les injustices du monde qui l'entoure. Un jeune prince abandonné et recueilli par un bûcheron règne en tyran sur ses petits frères, misérables authentiques, rappelant sans cesse ses origines. Il fait écho à la capricieuse infante d'Espagne amusée par la laideur d'un nain insouciant. Une reprise inversée du conte de la petite sirène, un peu lassante lorsqu'elle raconte les démêlés d'un pêcheur et de son âme, mais non dépourvue d'originalité : il n'y a bien que chez Oscar Wilde qu'on remonte des sirènes dans un filet de pêche.
LE CRIME DE LORD ARTHUR SAVILE ET AUTRES HISTOIRES (1891)

Troisième volet, et nouveau changement de tonalité. Le public visé est restreint, hormis le fantôme de Canterville, histoire souvent adapté pour les enfants, et de loin la plus comique du corpus.

Le Crime de Lord Arthur Savile porte un regard amusé et critique sur la société mondaine que l'auteur fréquentait. C'est lors d'une réception chez une amie de la haute que Lord Arthur Savile apprend, suite à la prédiction d'un chiromancien, qu'il ne pourra épouser sa fiancée avant d'avoir commis un meurtre. Par amour, le jeune homme part en quête d'une cible facile. Mais il n'est pas si simple de tuer un homme.

Le Sphinx sans secret : une femme aux allures mystérieuses se rend dans un hôtel, croise son amant sans le voir et lui assure le soir-même qu'elle n'a pas quitté sa demeure. Que cache-t-elle? A-t-il rêvé?

Le Fantôme de Canterville n'a pas le sous-titre de "fantaisie" pour rien. Lorsque la famille du ministre américain Otis s'installe dans le domaine de Canterville, personne ne se soucie du fantôme qui y sommeille. Ni l'un ni les autres ne sont décidés à quitter les lieux.

Le Millionnaire Modèle : l'histoire dans laquelle un dandy généreux plus que de raison se rend compte que l'habit ne fait pas le moine.

Le Portrait de Mr W.H revisite les Sonnets de Shakespeare. Erskine refuse de croire à la théorie de son amie Cyril, qui semble avoir trouvé le mystérieux W.H dédicataire des Sonnets de Shakespeare : il s'agirait d'un comédien, Will Hughes. Il demande une preuve irréfutable de l'existance de cet acteur, afin d'être convaincu. Incapable de la lui fournir, Cyril fait peindre un faux portrait de Will Hughes, qu'il dira avoir trouvé par hasard, en achetant un meuble d'époque.

Illustration : Oscar Wilde, Contes et récits, Edition Le Livre de Poche, Préface et notes de Pascal Aquien, 382p., 2008

2 commentaires:

Kimombo a dit…

N'est-ce point celui qui à écrit "L'ile du Docteur Moreau"?

Sinon, joli blog :)

Java a dit…

Alors, je viens de chercher car je n'en savais rien : l'auteur de "l'île du Docteur Moreau" est en fait H.G Wells. Mais du coup j'ai bien envie de le lire ! Merci pour ton commentaire Kimombo !! :-)